Témoin de saint Yves aujourd’hui

À l’initiative du pape François pour l’Eglise universelle : 24 heures pour le Seigneur

jeudi 23 mars 2017
  par  Abbé Guillaume Caous
popularité : 4%

Participons nombreux aux « 24 heures pour le Seigneur » organisées dans le cadre de ce Carême 2017 par notre Communauté Pastorale Saint-Tugdual [1] les vendredi 24 et samedi 25 mars : 24 heures d’Adoration eucharistique, divers offices du Temps présent et la Messe de l’Annonciation le samedi à 11h.

À ce jour des permanences sont assurées pour les 24 heures, je vous encourage donc à venir rencontrer le Seigneur présent dans Son Eucharistie durant le temps qui vous convient (un ous quart d’heure, une demi-heure, une heure ou plus …) sans vous inscrire pour simplement mettre sous Son Regard votre vie avec ses peines et ses joies, vos proches, vos amis et vos relations, nos clochers, nos paroisses, notre Communauté pastorale, note diocèse et notre Église.

 Rappel du programme à la chapelle Saint-Augustin :

Vendredi 24 mars

  • 18h : Vêpres
  • 19h : Angélus de l’Annonciation (Cathédrale)
  • 19h15-20h15 : Confessions
  • 21h : Complies

Samedi 25 mars

  • 8h : Office de lecture
  • 8h30 : Laudes
  • 10h-11h : Confessions
  • 10h30-11h : Chapelet
  • 11h à saint-Augustin : messe de l’Annonciation
  • 12h : Office de Sexte
  • 15h : Chapelet de la Miséricorde
  • 17h30 : Vêpres
  • 18h : Prière de Taizé

  Intentions de prières

Ensemble nous porterons diverses intentions de prière pendant ces « 24 heures pour le Seigneur » :

  • Intention générale du pape François pour ces « 24 h pour le Seigneur » : « Je veux la Miséricorde ».
  • Intention diocésaine : pour que notre synode diocésain aboutisse à mettre en œuvre ce que l’Esprit Saint veut pour notre diocèse.
  • Pour que la spiritualité de saint Yves si actuelle se répande en Bretagne et dans le monde.
  • Pour les jeunes et les enfants de notre Communauté Pastorale, « qu’ils entendent l’appel de Dieu » ;
  • Pour que les membres de notre Communauté Pastorale et de nos paroisses grandissent dans la charité fraternelle et l’engagement missionnaire, pour qu’ils posent les pardons qui n’ont jamais été donnés.

Pour répondre aux appels du pape François [2] et de notre évêque, Mgr Denis Moutel [3] deux temps de confessions individuelles vous seront proposés le vendredi de 19h15 à 21h15 et le samedi de 10h à 11h avant la messe.

Je compte sur votre participation et vous assure de mon dévouement.

+ Abbé Guillaume Caous

[1Paroisses de Tréguier, La Roche-Derrien, Penvénan, Lézardrieux.

[2Le pape François avait écrit en 2016 : « L’initiative appelée « 24 heures pour le Seigneur » du vendredi et samedi qui précèdent le IVe dimanche de Carême doit monter en puissance dans les diocèses. » Il écrit dans sa lettre apostolique « Misericordia et misera » pour conclure l’Année de la Miséricorde au N°11 :

« Le sacrement de la Réconciliation doit retrouver sa place centrale dans la vie chrétienne. C’est pourquoi il exige des prêtres qu’ils mettent leur vie au service du « ministère de la réconciliation » (2 Co 5,18) de sorte qu’aucun pénitent sincère ne soit empêché d’accéder à l’amour du Père qui attend son retour, et que la possibilité de faire l’expérience de la force libératrice du pardon soit offerte à tous. La célébration de l’initiative des 24 heures pour le Seigneur, en lien avec le IVe dimanche de Carême, peut être une occasion à saisir. Elle a déjà reçu un accueil favorable dans les diocèses et demeure un appel pastoral fort pour vivre intensément le sacrement de la Confession. »

[3Dans son édito de mars d’« Église en Côtes d’Armor », Mgr Moutel écrit :

« Pour entrer dans les temps nouveaux de la Résurrection et de la vie dans l’Esprit, pour choisir un vrai cap de conversion missionnaire en notre diocèse, nous avons besoin d’hommes et de femmes, de jeunes et d’enfants, qui soient vraiment réconciliés avec Dieu et entre eux. Je vous invite dès maintenant à vous préparer à la clôture du synode en revenant vers le sacrement de la Réconciliation. Dans ce temps de Carême les prêtres se mettront largement à notre disposition pour nous manifester la Miséricorde et le pardon de Dieu. Ne faisons pas comme si nous pouvions continuer à choisir l’espérance par nos seules forces, nos vertus ou nos mérites. Accueillons la force du pardon, laissons-le nous saisir et nous toucher là où l’amour a manqué, là où nous avons péché. »


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton Pinterest Bouton Contact

Navigation

Articles de la rubrique

Soutenir par un don