Conférence de Me Yves Avril

Annexes à la conférence

Jeudi 12 juin 2014, amphithéâtre du Lycée Galilée, Guérande (44)
vendredi 13 juin 2014
  par  Me Yves Avril
popularité : 4%

La conférence de Me Avril a été précédée par une introduction iconographique présentée ici. La bibliographie complète de la conférence est aussi présentée dans cet article.

retour Retour à la conférence.

 Introduction iconographique

Pour entamer la démarche, quelques représentations du Saint :


St Yves, calvaire du Placître de la Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (22) {JPEG}
Saint Yves sur le calvaire du Placître de la Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d’Armor ; 1663).

Détail du calvaire de Port-Blanc. St Yves argumente en montrant la force de la loi. {JPEG}
Détail du calvaire de Port-Blanc. Saint Yves argumente en montrant la force de la loi. L’index est surdimensionné ; sa longueur est double par rapport aux autres objets de la main, pour convaincre davantage.

Bannière à la Chapelle de Port-Blanc, en Penvénan (Côtes d'Armor). {JPEG}
Bannière à la Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d’Armor). Récente, mais classée au titre des Monuments historiques, Le pauvre, suppliant, fait une génuflexion en priant le Saint. Il a son havre-sac sur le dos et le chapeau-bas touche le sol. Le Saint se tourne vers lui comme s’il le bénissait. La légende signifie « Saint Yves, priez pour nous ». De l’autre côté de la bannière l’on verrait Sainte Anne.

Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d'Armor). St Yves faisant l'homélie. {JPEG}
Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d’Armor). Saint Yves faisant l’homélie. Le mouvement du surplis révèle le prédicateur inspiré.

Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d'Armor) sur le maître-autel un St Yves bien placide {JPEG}
Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d’Armor) sur le maître-autel un saint Yves bien placide que ne désavoueraient pas les recteurs bretons, de Trédrez, de Louannec ou d’ailleurs.

Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d'Armor). L'autel Saint-Yves. {JPEG}
Chapelle de Port-Blanc en Penvénan (Côtes d’Armor). L’autel Saint-Yves. L’habit du Pauvre est triste. Les tons sont gris et ternes. Le Pauvre est sans couvre-chef. Sa seule force réside dans le rollet du procès qui représente la bonne cause. Le Riche est habillé de couleurs. Ses joues sont rebondies de bonne santé et d’orgueil. Il met la main à la bourse, pensant acheter la Justice du saint, mais celui-ci se tourne vers le Pauvre.

Eglise Saint Jacques de Perros-Guirec (Côtes d'Armor).Costumes époque Directoire {JPEG}
Église Saint Jacques de Perros-Guirec (Côtes d’Armor). Le Riche, en costume de Directeur, a été renvoyé par le saint, touché par le placet du Pauvre, qu’il tient à la main.

Eglise Saint-Jacques de Perros-Guirec (Côtes d'Armor). Saint Yves faisant l'homélie. {JPEG}
Église Saint-Jacques de Perros-Guirec (Côtes d’Armor). Saint Yves faisant l’homélie. Les ornements du prêtre : la barrette, le camail, le surplis et l’étole.

Eglise Saint-Jacques de Perros-Guirec (Côtes d'Armor). Vitrail d'Hubert de Sainte-Marie (1954). {JPEG}
Église Saint-Jacques de Perros-Guirec (Côtes d’Armor). Vitrail d’Hubert de Sainte-Marie (1954). L’index a de la force. Le saint argumente-t-il ou bénit-il ? De l’autre côté du personnage de pouvoir, une épée, une couronne et les tours d’un château.

Eglise Saint-Jacques de Perros-Guirec (Côtes d'Armor). Haut du vitrail d'Hubert de Sainte-Marie. {JPEG}
Église Saint-Jacques de Perros-Guirec (Côtes d’Armor). Haut du vitrail d’Hubert de Sainte-Marie. En haut les armoiries du saint, hobereau de Minihy-Tréguier. Les quatre petits animaux, en héraldique, s’appellent des alérions. De part et d’autres des fleurs de lys rendent hommage à la patrie du saint, la Bretagne. Les plateaux de la balance sont représentés de part et d’autre d’un clocher : c’est l’inspiration divine qui gouverne la Justice du saint.

Eglise de Guimiliau (Finistère). Pour une fois le saint se tourne vers le Riche. {JPEG}
Église de Guimiliau (Finistère). Pour une fois le saint se tourne vers le Riche. Il est vrai que le Riche peut entrer au Royaume des Cieux, au même titre qu’un chameau passer par le trou d’une aiguille…

Eglise paroissiale de la Roche-Maurice (Finistère), dédiée à saint Yves. {JPEG}
Église paroissiale de la Roche-Maurice (Finistère), dédiée à saint Yves. Le Pauvre a une tête de moins que le Riche. Sans couvre-chef, le penn-baz (bâton) noueux à la main, il ne peut qu’être suppliant.

Eglise paroissiale de Lampaul-Guimiliau. Un Riche, très riche. {JPEG}
Église paroissiale de Lampaul-Guimiliau. Un Riche, très riche.

La Roche-Maurice (Finistère). Une statue toute récente insérée dans le porche d'une maison particulière. {JPEG}
La Roche-Maurice (Finistère). Une statue toute récente insérée dans le porche d’une maison particulière.

 Bibliographie

Abgrall (J.M., abbé).- Culte et iconographie de Saint-Yves in Bulletin de la Société Archéologique du Finistère.- Quimper : Cotonec, 1900.

Bois de la Villerabel (du), Arthur, La Légende Merveilleuse de Mgr Saint-Yves.

Bonnejoy (E.).- Vie de Saint-Yves (tirée d’un manuscrit sur vélin du XIVe siècle avec fac-similé héliographique du manuscrit), Saint-Brieuc : Prud’homme, 1884
.
Brière (de la), Yves.- Saint-Yves de Bretagne et la conception chrétienne du droit. Paris : A l’art catholique, 1930.

Cassard (Jean-Christophe).- Saint-Yves de Tréguier, un saint du XIIIe siècle, Paris, Beauchesne, 1992.

Château (P. du) - Le Pardon de Saint Yves, Delagrave, 1927.

Collectif - Saint Yves et les Bretons. Culte, images, mémoire (1303-2003). Actes du colloque de Tréguier (18-20 septembre 2003), CRBC-CRHISCO, sous la direction de Jean-Christophe Cassard et Georges Provost.- PUR, 2004.

Desjardins (Arthur).- Saint Yves avocat des pauvres et patron des avocats. 2e éd., Marseille : Imprimerie marseillaise, 1897.

France (Abbé).- Saint Yves, étude sur sa vie et son temps. Saint-Brieuc : éditeurs pontificaux, 1888.

France(Abbé).- Saint Yves, étude sur sa vie et son temps. 2e éd., Saint-Brieuc, Prud’homme, 1893.

Gauthier (Gwendal). – La statue meurtrière, Pyrémonde, 2008.

Guillouzic (F.).- Bue Zant Ervoan.- Saint-Brieuc : Prud’homme, 1894.

Gury, Jacques.- Arthur de la Borderie et les deux monuments à saint Yves. 1883-1890. Extrait du Bulletin et Mémoires de la Société archéologique et historique du département d’Ille-et-Vilaine, tome 108, 2004.

Heinerth (Hans Christoph).- Die Heiligen und das Recht.- Freiburg : Herder & Cie,1939.

Henry (Paul).- Saint Yves avocat, justicier, ami des faibles et des petits, extrait de « La Revue des Facultés Catholiques de l’Ouest ».- Angers : Lachèse & Cie, 1899.

La Roncière (de), Charles.- Saint Yves. CoIl. « Les Saints ».- 4e éd. et 6e éd., Paris, J. Gabalda, 1918.

Lecoqu (T.M., abbé).- Offices et litanies de Saint-Yves au XVIIe et XVIIIe siècles, d’après le Propre de Tréguier, Saint-Brieuc, Prud’homme, 1891.

Lecoqû (Chanoine Toussaint).- Saint-Yves des Bretons à Rome.

Le Guillou (Jean-Paul).- Saint Yves. Ceux qui l’ont connu témoignent. Ceux qu’il a guéris racontent. Enquête de canonisation. Traduction française de l’enquête qui fut faite à Tréguier, « sur la vie, les mœurs et les miracles d’Yves Hélory de Kermartin » en vue de sa canonisation, 1989 et 2003.

Le Mappian (Jean), Yves de Tréguier, Paris, S.0.S., 1981. Et Ed. Ouest-France, 1997.

L’Œuvre (Jacques de), Vie de saint Yves sur le procès de sa canonisation. Paris, 1695.

Mahé (Louis, abbé).- Saint Yves, son pardon à Tréguier. Saint-Brieuc, L. Auber, 1941.

Mahé (Louis, abbé).- Monsieur Saint Yves. Sa vie - Ses miracles - Ses triomphes. Saint-Brieuc, Prud’homme, 1949.

Massenet (Y.), Saint-Yves patron des hommes de loi, extrait de Faits et Idées, n°5,
janvier 1954.

Masseron (Alexandre), Saint Yves d’après les témoins de sa vie. - Paris, Albin-Michel, 1952.

Morej (Jeanne), Saint Yves. Celui qui plaide notre cause au ciel. Lyon, Élise, 1955.

Moutard-Uldry, Saint Yves Patron des Avocats, H. Lefèbvre, 1942.

Norbert (P., ).- Nouvelle vie de Saint-Yves de Bretagne, prêtre du Tiers-Ordre de St-François. Vannes, Imprimerie franciscaine missionnaire, 1892 (avec une introduction et un appendice sur le Tiers-Ordre franciscain).

Pidoux (André), Histoire de la Confrérie de Saint Yves des Avocats de la Sainte
Hostie Miraculeuse et de la confrérie du Saint-Sacrement de Dol
, A. Jacques, 1902.

Pottier (Cornelio), Panegyris Sanctorum. In fingolus anni dies diftributa.- Montibus, 1713.

Queffelec (Henri), Saint Yves, Ramsay/Archimbaud, 1987.

Ricaud (Yves, dom).- Histoire de la canonisation, à l’occasion du VIe centenaire de la canonisation de saint Yves (Avignon 19 mai 1347-Tréguier 19 mai 1947), .- Saint-Brieuc, 1947.

Ropartz, Sigismond.- Histoire de Saint-Yves. Patron des gens de justice. Sain-Brieuc, Prud’homme, 1856.

Salonne (Marie-Paule), Saint Yves patron des avocats, avocats des opprimés, Éd. Franciscaines, 1945.

Semur (François).- Tréguier dans les pas de Saint-Yves, Éd. Ouest France, 2010.

Saint Yves, Fêtes et Saisons, 1954.

Saint Yves, Avocat des pauvres, Fêtes et saisons. Cerf, 2010.

Villeneuve (B.).- Monseigneur Saint Yves. Suite de scènes de la vie de
Monseigneur Saint Yves (Mystère en sept tableaux chantés)
.- Vannes : Lafolye, 1898. Bue Sant Ervoan.- Landreger : Mouler-Levrer, 1867.

Conservation du chef de Saint-Yves à Tréguier en Bretagne.- Lille : Morel, 1897.

D’Yves Hélory à Saint-Yves. Catalogue de l’exposition de la Roche-Jagu. Ed. Lieux communs, 2003.

Inauguration et bénédictions du tombeau de Saint-Yves à Tréguier les 7, 8 et 9 septembre 1890 .- Saint-Brieuc : Prud’homme, 1890.

Le roi Audren. Monseigneur Saint Yves. Légendes.- Rennes : J.M. Vatar, 1960 (?).

Les chemins de Saint Yves. Skol Vreizh n°30, mars 1994.

Les grands saints bretons. Saint-Yves de Tréguier. Ed. Jos Le Doaré, 1973.

Monuments originaux de l’histoire de Saint Yves.- Sources manuscrites d’histoire médiévale. Tome I. Edition Jean-Luc Deuffic - PECIA, 2003.

Offices de Saint-Tugdual et de Saint-Yves, patrons de l’Ancienne Cathédrale de Tréguier. –Tréguier : J.L. Le Bizec, 1843.

Officia Propria Sanctorum Tudualdi et Ivonis (édité à Morlaix en 1704).

Saint-Yves - ARMORIK. Lettres-Arts-Traditions, Numéro 1 - mai 2003.

Saint-Yves, vie-miracles-culte. Vue et description du tombeau. Poésie en l’honneur de Saint-Yves. Tréguier-chant historique. Tréguier : Librairie Le Flem, 1890.

Saint-Yves en Finistère. Sant-Erwan e Penn-ar-Bed.- Edition Minihi Levenez, 2003.

Vie de Saint-Yves, patron universel de la Bretagne-Armorique.- Vannes : Imprimerie Lafolye, 1890.

Vie de Saint-Yves, patron universel de la Bretagne-Armorique.- Tréguier : Œuvre de
St-Yves, 1890.


PS :

retour Lire la conférence.


Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton Pinterest Bouton Contact

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Soutenir par un don