Le Chemin de Saint-Yves

ECA : sur les pas du Trégor avec saint Yves

Eglise en Côtes d’Armor, n°7, juillet 2015
dimanche 5 juillet 2015
  par  Maud Hamoury
popularité : 4%

Le Fonds Saint-Yves vient de publier Chemins de saint Yves. Pour les chercheurs de sens, un guide de randonnée et un parcours spirituel sur les pas du grand saint trégorrois. Il vous conduira de Trédrez, sa première paroisse, à Minihy-Tréguier, son village natal, en passant par Louannec, sa deuxième paroisse.

Partir avec saint Yves sur les chemins du Trégor, c’est mettre ses pas sur les traces d’un grand saint et d’un grand marcheur", écrit l’abbé Guillaume Caous, curé de Tréguier, dans la préface de ce guide réalisé par le Fonds Saint-Yves. L’un des objectifs est de mettre en valeur le patrimoine culturel, architectural et spirituel du Trégor autour de l’héritage du saint patron des hommes de loi. Ce guide se présente sous la forme d’un livret de quarante pages dans lequel trois parcours, balisés par des petites silhouettes de saint Yves, sont proposés aux marcheurs. Trois cartes IGN vous invitent sur les pas du saint marcheur, de Trédrez-Locquemeau à Loguivy-lès-Lannion (15 km), de Loguivy-lès-Lannion à Louannec (16 km) et de Louannec à Minihy-Tréguier (30 km).
Balise du Chemin de S-YvesCe guide est le fruit d’un travail bénévole mené pendant un an par une équipe d’historiens, d’artistes, d’écrivains et de randonneurs passionnés par le Trégor. Yves Hélory n’ayant laissé que très peu d’écrits, les auteurs, et en particulier Daniel Giacobi, professeur agrégé d’histoire, ont eu recours aux 235 témoignages du procès de canonisation du saint. Etudiés minutieusement, ces témoignages ont fourni de nombreuses informations sur les lieux des miracles, les endroits traversés, les chemins parcourus. Ainsi, sur les chemins, on trouvera l’oreiller de pierre, son coussin, un des escaliers qu’il emprunta, le puits du miracle…
Le guide présente également seize haltes spirituelles nous invitant à chercher « hors de nous ce qui peut répondre à nos questions ». Chaque halte se présente sous la forme d’une double page illustrée qui donne la parole aux témoins du procès de canonisation, aux écrivains et aux historiens. Ainsi, « en donnant des clés de lecture », comme l’observe Yves Girault, secrétaire du Fonds Saint-Yves, ce guide permet de faire parler le paysage et de témoigner de la richesse du patrimoine laissé par Yves Hélory.


Voir sur le web : Eglise en Côtes d’Armor n°7, juillet 2015

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton Pinterest Bouton Contact

Soutenir par un don