Maître Olivier Morice se réclame de saint Yves

mercredi 26 septembre 2018
  par  Daniel Giacobi
popularité : 6%

Me Olivier Morice se réclame ouvertement de la spiritualité de saint Yves.
Le 22 septembre 2018 Me Morice témoignait sur Sud Radio de sa vocation d’avocat née avec la découverte de saint Yves. C’est saint Yves qui a été son modèle dans le sens du service.

Me Olivier Morice, né en 1960, d’origine bretonne, catholique revendiqué, avocat au Barreau de Paris, est un des cinq avocats pénalistes les plus influents du barreau français.
web https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivi…

Me Morice nous avait confié en 2015 une copie de la plaidoirie qui s’était déroulée devant la Grande Chambre de la CEDH le 21 mai 2014 où en première page il évoquait explicitement Yves Hélory de Kermartin.
L’audience publique est consultable en vidéo sur le site de la CEDH.
M<sup class="typo_exposants">e</sup> Olivier Morice

Audience publique de Grande Chambre du 21 mai 2014

« … Depuis 30 ans, je n’ai cessé d’être attaché comme Avocat pénaliste aux valeurs de la défense que ce soit pour assister des parties civiles ou des accusés. Dès l’âge de 10 ans, j’ai été frappé par cette figure emblématique d’Yves Hélory de Kermartin, protecteur des juristes, qui n’eut de cesse de prôner une justice égale pour tous, accessible aux plus démunis et aux plus vulnérables. L’Avocat de la veuve et de l’orphelin, voilà encore et toujours ce qui anime le sens de mon exercice professionnel auquel j’ai tout donné, ma santé et ma vie, comme beaucoup d’Avocats. »

Impliqué dans de nombreuses affaires sensibles notamment face à l’État, condamné par celui-ci, il a porté l’affaire devant la CEDH [1]. Le 23 avril 2015, la Grande Chambre a rendu son arrêt par lequel elle condamne la France pour violation du droit au procès équitable et surtout pour atteinte à la liberté d’expression [2]. Les dix-sept juges unanimes ont estimé que la condamnation d’Olivier Morice pour diffamation avait constitué une ingérence disproportionnée dans son droit à la liberté d’expression :C’est une victoire personnelle et une victoire pour l’ensemble de la profession, s’est félicité Olivier Morice. J’y vois la volonté solennelle de la Cour européenne de consacrer notre droit à révéler les dysfonctionnements, notamment dans les affaires qui concernent la raison d’État.
Aussi en avril 2016, Me Morice a demandé le réexamen de sa condamnation pénale en France. Le 16 décembre 2016, il a été définitivement réhabilité par l’Assemblée Plénière de la Cour de cassation qui a annulé sa condamnation et reconnu le principe d’un niveau plus élevé de protection de la liberté d’expression d’un avocat.

Me Morice nous écrivait alors : « cette décision fait jurisprudence dans toute l’Europe et j’ai l’occasion depuis d’intervenir très régulièrement lors de colloques pour évoquer la liberté d’expression et je ne manque bien évidemment jamais d’évoquer la figure de Saint-Yves. »


Voir sur le web : Ecouter l’interview de Sud-Radio

[1Cour Européenne des Droits de l’Homme.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton Pinterest Bouton Contact

Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Soutenir par un don