Pardon de sainte Marie-Madeleine à Tréguier

samedi 22 juillet 2017
Rédaction antérieure : samedi 22 juillet 2017
par  Daniel Giacobi
popularité : 5%

Venons honorer sainte Marie-Madeleine, saint Yves et les générations d’Augustines qui ont vécu à Tréguier près de trois siècles et demi.

Nous porterons particulièrement dans nos prières pendant cette messe la journée d’écoute et d’orientation du Fonds Saint-Yves - ceux qui l’animent et les justiciables qui viendront - qui a lieu aujourd’hui de 9h à midi et de 14h à 17h et qui a 19 inscrits sans compter les personnes venant sans inscription.
article Journées d’écoute et d’orientation 2017-2018

Samedi 22 juillet : sainte Marie-Madeleine

Pardon de sainte Marie-Madeleine à Tréguier (chapelle St-Augustin) à 11 h.
Messe pour les Sœurs augustines défuntes

Nous aurons à cœur dans de ce pardon de sainte Marie-Madeleine suivi de la procession dans le jardin de rendre grâce pour la charité de saint Yves et de ces générations d’Augustines qui se sont ici dévouées aux malades. Nous confierons à leur intercession ainsi qu’à celle de sainte Marie-Madeleine [1] notre Communauté pastorale Saint-Tugdual, nos quatre paroisses, les services d’aumônerie de Tréguier et tous les anciens et malades de nos familles.

En 1654, date de la fondation du monastère lié à l’Hôtel Dieu, cind religieuses augustines hospitalières venues de Quimper arrivent à Tréguier pour relever l’Hôtel-Dieu alors à l’abandon : une chapelle presque en ruine, deux salles (une pour les hommes et l’autre pour les femmes) très sales et presque à l’abandon, la troisième salle surnommée « la salle saint Yves » dite des passants servait pour les malades de passage et d’hôtellerie pour les pauvres.

En effet cet hôpital réservé aux pauvres, créé vers 1230, fut fréquenté par saint Yves selon les témoignages du Procès de canonisation de 1330 ; il y a passé de longues heures auprès des malades - les « seigneurs malades » comme on disait au Moyen-Âge -, pour les soigner, les laver, les enseigner, les confesser et les accompagner dans leur grand passage vers le Seigneur.

Les sœurs furent largement soutenues par Mgr Balthazar Grangier, évêque de Tréguier (de 1646 à 1679, il fonda aussi le séminaire et installa les Sœurs de la Croix) et surtout par Pierre Loz de Kergouanton et Françoise de Kergroadez, son épouse, ils firent de larges dons pour acheter terrains et maisons et plus tard, en 1662, construire un monastère . Pierre fit construire une petite chapelle où il passait chaque jour de longues heures à prier selon son épouse. La chapelle dans le jardin a été reconstruite au 19e siècle.

L’histoire des Augustines hospitalières de Tréguier couvre plus de trois siècles jusqu’à leur départ en 1995, faute de recrutement.


[1Découvrir un peu mieux sainte Marie-Madeleine
web http://notrehistoireavecmarie.marie…
web http://questions.aleteia.org/articl…


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton Pinterest Bouton Contact

Agenda

<<

2017

>>

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Soutenir par un don