Les tableaux sur saint Yves

Saint Yves, tableau de Claude Vignon

Salle des conseils de l’évêché de Saint-Brieuc
vendredi 14 mars 2014
  par  Fonds St-Yves
popularité : 4%

St Yves, tableau de Claude Vignon
Titre  : Saint Yves
Auteur  : Claude Vignon
Époque  : 1645
Objet  : peinture à l’huile sur table
Lieu de conservation : évêché de Saint-Brieuc
Dimensions  : 194 cm x134 cm
Signature  : coin intérieur, Vignon/PC/1645

 Claude Vignon (1593-1670)

Né à Tours le 19 mai 1593, Claude Vignon est un des artistes les plus prisés du XVIIe siècle et l’auteur d’une œuvre considérable essentiellement consacrée à l’Histoire sainte. Paradoxalement, il est surtout connu pour une œuvre profane : « Le jeune chanteur », exposé au Louvre, reste un modèle de l’influence du Caravage.

 Description du tableau

Saint Yves est ici représenté entre deux plaideurs (le riche et le pauvre) entrain de rendre la justice. Le saint porte un costume de juge ecclésiastique. De sa main gauche il repousse le riche qui tente de le corrompre avec un sac d’or et des bijoux ; de sa main droite, il reçoit le placet [1] que lui confie le pauvre. La particularité du tableau est que le saint est représenté en extase, sa tête étant judicieusement placée dans une auréole de ciel bleu : il paraît de telle sorte plus près de Dieu. On peut également remarquer qu’il est légèrement surélevé sur une estrade, ce qui le sépare des deux plaignants et lui confère sa sainteté.

 Une curiosité : saint Yves de Tréguier peint par Claude Vignon de Tours

Le tableau de saint Yves peint par Vignon est le « jumeau » de celui de saint Élie, propriété du Carmel de Morlaix. Les deux œuvres étaient à l’origine dans le chœur du Carmel de Guingamp avant la Révolution française.
Les Carmélites de Guingamp avaient des relations avec Tours où est né Claude Vignon. Invité à Guingamp, le peintre aurait orné le chœur du Carmel de ces deux tableaux. Le prophète Élie étant le père spirituel du Carmel, cela allait de soi ! Mais saint Yves ?
Saint Yves de Tréguier, patron des avocats, était le grand saint du diocèse de Tréguier dont dépendaient les deux Carmels (Guingamp et Morlaix). Son pardon attirait et attire toujours des foules de tout le Trégor. Peut-être Claude Vignon a-t-il assisté ou participé au pardon.De toute façon, la fête de saint Yves ne pouvait le laisser indifférent : en effet, on fête la Saint-Yves le 19 mai (jour de sa « naissance au ciel » : 19 mai 1303). Or claude Vignon est né le 19 mai 1593 !
La suite de l’histoire ? l’ancien diocèse de Tréguier a été partagé par le Concordat de 1802 entre les diocèses de Quimper (avec le Carmel de Morlaix) et Saint-Brieuc (avec le Carmel de Guingamp). Les Carmélites avaient été dispersées par la Révolution. En 1815 le Carmel de Morlaix recueillit les sœurs et la succession de celui de Guingamp qui ne pouvait se rétablir.
À l’occasion d’une rénovation post-conciliaire de leur chœur, les carmélites de avaient décroché les deux tableaux de Vignon (dont elles ignoraient la valeur) et elles ont alors offert celui de saint Yves à l’évêché de Saint-Brieuc, où il est désormais conservé. Il a fait l’objet d’une restauration en 1999.


PS :

Source : Évêché de Saint-Brieuc - Service des Archives - 09/06/2010.


[1Placet : écrit adressé à un roi, à un ministre pour demander justice, se faire accorder une place, une faveur.


Bouton Facebook Bouton Twitter Bouton Pinterest Bouton Contact

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

>>

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Soutenir par un don