Le message du pape François aux pauvres pour la 5ème Journée mondiale des pauvres

À l’occasion de la 5e Journée mondiale des pauvres, célébrée ce dimanche 14 novembre 2021, quelque 20.000 personnes ont participé à un temps de prière mondial en ligne, cordonné par l’association Fratello. « Votre place n’est pas à la porte des églises, mais au cœur de l’Église », a confié le pape François dans un message dont nous pouvons méditer chaque phrase.

Des paroles qui font résonner toutes celles des témoins du Procès de canonisation de saint Yves évoquant les liens de saint Yves avec les pauvres. À Tréguier le Fonds Saint-Yves a offert la participation des membres du Village Saint-Joseph de Plounévez-Quintin  aux Journées Fratelli de Tréguier en présence de notre évêque Mgr Denis Moutel.

Le pape François aux pauvres : « Parmi vous se cachent des saints » (aleteia.org)

Étienne Villemain (Fratello) : « Nous n’irons pas au Ciel sans la charité, sans les pauvres » (aleteia.org)

 

Chers Amis du monde entier,

Avec tous ceux qui sont à Assise, la ville de saint François, je vous salue, tous, vous qui vous êtes réunis aux quatre coins du monde, de l’Afrique à l’Océanie, Madagascar, de l’Asie à l’Amérique, en Europe, en Amérique du Nord, en Polynésie, dans le monde entier, tous réunis spirituellement, nous célébrons ensemble la 5e journée mondiale des pauvres.

Comme je suis heureux d’être avec vous en ce jour ! Je me sens très proche de vous ; je veux rappeler à tous, et à chacun, combien Dieu nous aime, et combien Dieu vous aime.

Je sais que beaucoup d’entre vous traversent des situations difficiles, très difficiles, douloureuses parfois insupportables ! Nous avons entendu vos témoignages ce matin, je pense à cette maman roumaine… Beaucoup d’entre vous souffrent en prison, dans les bidonvilles, sur un lit d’hôpital, dans les quartiers les plus pauvres, abandonnés, isolés, et parfois même, souffrent d’une guerre, que vous n’avez pas cherchée, qui vous est imposée.

Certains parmi vous aujourd’hui n’ont plus rien, ne savent pas s’ils mangeront ce soir et où ils dormiront. D’autres qui semblent tout avoir apparemment, souffrent souvent de solitude, d’angoisse, de dépression, d’addiction.

Alors, je demande dès maintenant à Marie qui a su accueillir pleinement l’Esprit Saint de nous donner maintenant un peu de paix, qu’elle nous protège sous son grand manteau de tendresse.

Il est possible que le mot « pauvre » choque certains. Mais en vous voyant, je veux crier au monde que l’Église a une Bonne Nouvelle : Jésus a besoin de vous pour sauver le monde, Il est venu pour nous les pauvres, les petits, les malades, les blessés de la vie, les amers, pour nous combler de son amour. Si nous nous reconnaissons pauvres, nous reconnaissons un manque, alors Dieu pourra venir dans ce manque.

L’Évangile nous invite en permanence à être pauvre : « Il est plus facile à un chameau de passer par le chat d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des cieux. »

Jésus nous dit aussi : « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous l’avez fait. Et aussi : celui qui accueille ce petit, ce pauvre, en mon nom c’est moi qu’il accueille. » C’est pour cela que nous disons que les pauvres sont le trésor de l’Église.

Heureux les pauvres ! C’est la première béatitude. Devenir pauvre dans son cœur est une invitation radicale à nous dépouiller de ce que nous avons, ou ce que nous croyons posséder, de notre péché, pour laisser Dieu venir nous remplir de son amour. Que le Seigneur nous aide à devenir tout petits, pour qu’Il puisse être grand en nous, grandiose !

Viens Esprit Saint ! Nous savons que ce que Dieu a caché aux sages et aux savants, il l’a révélé aux tout petits. Montre-nous ta douce et joyeuse présence. Amen

Chers frères et sœurs,

Je vous demande pardon, au nom de tous les chrétiens qui vous ont blessés, ignorés, humiliés.

Chaque homme, chaque femme est le temple de Dieu, vous êtes temple de Dieu, vous êtes le trésor de l’Église. Votre place n’est pas à la porte des églises, mais au cœur de l’Église. Sachez que vous êtes les préférés de Dieu. Parmi vous se cachent des saints.

Je vous encourage à aimer toujours plus Jésus, à l’adorer, Lui qui se fait si pauvre dans l’eucharistie, à le prier. Laissez-lui une place confortable, la première place, dans l’étable de vos cœurs, pour qu’Il naisse dans vos cœurs. Soyez dans le monde les témoins de son amour.

Chers frères et sœur, chaque jour, je prie pour vous, et vous savez que je compte sur votre prière,

Je vous aime beaucoup. Je vous bénis.

 188 Nombre total de vues,  3 Vues aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *