Faire vivre le message de Justice et d’Equité

De la médiation humaniste à la médiation christique (2)

Le 22 mai prochain, au cours du Grand Pardon, nous serons invités à réfléchir à « Saint Yves , visage de miséricorde du Père »Dans le procès en canonisation, les témoignages de ceux qui l’ont connu nous décrivent saint Yves aimant la justice, faisant preuve de tendresse envers ses contemporains, de patience favorisant ainsi un climat de paix et invitant les plaignants à s’écouter et à établir entre eux la concorde avec l’aide de l’Esprit Saint.
Saint Yves un précurseur de la médiation.
Dans la continuité de la rencontre organisée le14 novembre 2015, Jacqueline Morineau , dans l’interview ci-après, développe le cheminement de la médiation humaniste à la médiation christique permettant ainsi la résolution des conflits.

Conférence-débat : st Yves un modèle pour agir

Conférence tenue à Tréguier le 16 janvier 2016, à l’occasion de la parution aux éditions L’Harmattan de la traduction par Jean-Paul Le Guillou de l’enquête de canonisation de saint Yves sous le titre Saint Yves de Tréguier. Enquête canonique sur la vie et les miracles d’Yves Hélory de Kermartin qui fut instruite à Tréguier en l’an 1330.

Interview de Jacqueline Morineau

Impliquée en 1984 dans une réflexion sur la médiation, Jacqueline Morineau a été chargée de créer la première expérience de médiation pénale en France et en Europe pour le Parquet de Paris.
Les besoins de la médiation l’ont amenée à élaborer une méthode spécifique, la médiation humaniste, pour former des médiateurs en France et à l’étranger. Des milliers de médiations en milieu pénal mais aussi scolaire, familial et professionnel, lui ont apporté une expérience inestimable. Elle a fondé et dirigé le Centre de Médiation et de Formation à la Médiation (CMFM) et enseigne à l’université la Bicocca, à Milan.