Minihy-Tréguier. L’église Saint-Yves souffre du poids des siècles. Article de Ouest-France

Sur Ouest-France :

L’histoire du berceau natal d’Yves Hélory est écrite sur les pierres de son église. Depuis la construction de la chapelle en 1293, dans le domaine familial de Kermartin, sur cet emplacement, l’église actuelle a connu des agrandissements, aux XVe, XVIe et XIXe siècles.

Le coût total du chantier est de 2 millions d’euros, plus la restauration du mobilier de l’église « Mère des églises saint Yves ».

Un élan de solidarité a engendré la création de l’association des Amis pour la restauration de l’église Saint-Yves (Aresymt), qui compte 256 adhérents. Les bénévoles s’activent pour apporter un soutien aux travaux de sauvegarde de ce joyau du patrimoine communal.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/minihy-treguier-22220/minihy-treguier-l-eglise-saint-yves-souffre-du-poids-des-siecles-1ffc3b18-be2b-11eb-abf4-4820d94bd36d

2 commentaires sur “Minihy-Tréguier. L’église Saint-Yves souffre du poids des siècles. Article de Ouest-France

  1. alyette deleplanqe le

    J’espère qu’après tous ces travaux et dépenses l’église sera ouverte quotidiennement en pendant de la cathédrale; trop de restaurations de chapelles et d’églises sont suivies d’une ouverture exceptionnelle pour pardons et ou messes d’occasions; c’est ridicule et je compare ça à une dame qui a de magnifiques bijoux mais qui les laisse au coffre de peur d’être volée!
    Ce n’est pas en fermant les églises que l’on va susciter des conversions, non ?

    Répondre
    • Daniel Giacobi le

      La position de la Municipalité de Minihy jusqu’à aujourd’hui était d’ouvrir tous les jours et je ne pense pas qu’il y aura un changement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *