Saint Yves, patron des juristes

Saint-Yves, patron des juristes
Jean Le Mappian
Editions Ouest-France
1997, Rennes

4e de couverture

La vie de saint Yves se déroule durant la seconde moitié du XIIIe siècle, à l’un des plus grands moments de l’histoire du droit. L’humanisme médiéval est alors à son apogée. Les théologiens donnent de l’homme une merveilleuse définition : personne créée à l’image de Dieu, appelée à s’élever à des degrés toujours plus hauts de liberté, et cela jusqu’au transfert au divin de son humanité. Un droit nouveau se forme, inspiré par cette notion de l’humain : l’équité canonique, synonyme de miséricorde, assouplit la rigueur des solutions romaines.

Or, la mission historique de saint Yves aura été de découvrir et de vivre l’ascèse, permettant de traduire en actes les leçons ainsi données dans les écoles de la chrétienté.

Ce juriste savant, exerçant loin des grandes voies européennes, en Bretagne, sur le rebord de la proue granitique de l’occident, témoin actif d’un temps de lumière, ouvre aux praticiens du droit les espaces dans lesquels il leur faut s’engager afin d’accélérer, au moyen de leurs techniques, l’avènement du Royaume de Dieu.

Né en 1913 et inscrit au barreau de Nantes en 1937, Jean Le Mappian a plaidé pendant plus d’un demi-siècle. Ayant soutenu une thèse doctorale d’histoire, il a enseigné à l’université catholique d’Angers puis à la faculté de droit de Nantes. ses réflexions sur la justice et son expérience d’avocat l’ont conduit à écrire cette vie de saint Yves, patron des juristes.

Un commentaire sur “Saint Yves, patron des juristes

  1. Philippe Giron le

    Saint Yves, patron des juristes
    Le livre de Jean Le Mappian est certainement le livre le mieux documenté sur saint Yves.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *