TÉMOIGNAGES : 16 mai 2021, le préfet interdit la procession de saint Yves

Quatre jours avant la traditionnelle fête du pardon de saint Yves, qui réunit en temps normal près de 5.000 personnes, la préfecture des Côtes-d’Armor a purement et simplement interdit l’évènement. « Ils nous ont prévenus à 17 heures mardi que la procession était interdite, alors que nous avions eu un premier accord, lors d’une réunion avec la sous-préfecture », commente l’abbé Guillaume Caous à Aleteia,  « nous avions beaucoup travaillé avec une équipe de bénévoles pour préparer cet évènement. Tout était installé, la ville était sonorisée … Cela n’a servi à rien », regrette-t-il. « À la fin de la célébration, j’ai dit aux fidèles que je sortais avec les reliques, et qu’ils feraient ce que bon leur semble », raconte l’abbé Caous. Une décision qui lui a permis d’organiser l’évènement en toute légalité, explique-t-il : « Ce n’était pas une procession. Nous avons le droit d’aller sur la voie publique par groupes de six personnes maximum. »

Voici des témoignages reçus sur notre site :

« J’avais tellement à cœur d’honorer saint Yves et de faire le pèlerinage même seule que je suis partie pour Minihy après être restée un moment devant le parvis déserté de la cathédrale, à mon retour (la rue Saint-Yves étant fermée aux piétons je suis arrivée par le haut de la place au moment même où une échappée-belle portant la relique s’est détachée très rapidement de la place, j’ai pu emboîter leur pas et suivre cette procession hors-norme jusqu’à l’église de Minihy… c’était extraordinaire (je tiens à disposition ce témoignage filmé!)
Merci Saint Yves d’avoir exaucé mon souhait, c’était si important pour moi que cette procession se fasse et félicitations aux abbés car on ne peut pas obéir à tout et n’importe quoi…
Merci aussi pour votre article très complet!
Soyez tous bénis! »
Laurence

Ces préfets sont fous! Je suis actuellement au Cameroun mais je serais allé certainement me promener avec d’autres Trobreiziens par groupes de 6 le jour du pardon. Et avec des bannières.
En tous les cas j’invite tout le monde à y aller.
Philippe Abjean
President des Chemins du Tro Breiz

 

Bravo abbé Lomig! On peut en effet se promener en compagnie de Dom Yves ; cela ne manquera pas de surprendre …

Abbé Dominique de Lafforest

Nous vous félicitons d’avoir conservé un Pardon de la Saint Yves.  Pour votre information, nous avons organisé une fête de Saint Yves avec une dizaine d’associations de juristes catholiques (Argentine, Italie, Pologne, Luxembourg, Hongrie, Australie, Canada) en invitant l’écrivain américain Rod Dreher.  https://youtu.be/VYYO0G49rS8

Conférence Saint Yves Luxembourg

 

 

 

N’hésitez pas à donner vos réactions.

Plus de détails sur :

https://actu.fr/bretagne/treguier_22362/treguier-saint-yves-l-interdiction-bravee-au-pas-de-course_41881024.html

Et sur Aleteia : https://fr.aleteia.org/2021/05/18/a-treguier-le-pardon-de-saint-yves-a-bien-eu-lieu-en-comite-tres-restreint/

 156 Nombre total de vues,  15 Vues aujourd'hui

3 commentaires sur “TÉMOIGNAGES : 16 mai 2021, le préfet interdit la procession de saint Yves

  1. Marie-Claire R. le

    C’est navrant ce mépris de la foi et cette obsession de nuire aux traditions religieuses. Marie Claire R.

    Répondre
  2. Métayer le

    Père Guillaume Caous,
    vous avez choisi la bonne solution.
    Avec courage, vous avez « bravé » l’interdiction de dernière minute.
    On se demande parfois, si les préfets et sous-préfets (aux ordres de la franc-maçonnerie macroniste), ont ne serait-ce qu’une PARCELLE d’humanité.
    Quand on voit comment sont traités nos parents en EPHAD (confinés depuis plus d’un an) !
    C’EST DE L’ABUS DE POUVOIR.
    Ce serait des musulmans qui souhaiteraient fêter le ramadan, là il n’y aurait eu AUCUN PROBLEME, et surtout pas d’interdiction au dernier moment.

    Répondre
  3. Garrec Yvon le

    La France marche sur la tête. Pourquoi interdire la procession de Saint Yves pendant laquelle tous les participants pouvaient être masqués ? Aujourd’hui (21 mai), donc quelques jours après la date prévue de la procession (16 mai)on voit à la une de Ouest France des centaines de personnes aux terrasses des cafés de Rennes. Deux poids et deux mesures ? Oui sûrement. En France toutes les religions sont suspectes. Le catholicisme est en tête de liste et condamné d’avance. La loi de 1905 qui était une loi d’apaisement et de concorde est appliquée par le petit bout de la lorgnette. Ceux qui la mettent en œuvre sont en train de l’affaiblir tellement que dans peu de temps elle sera tout à fait incapable de garantir les libertés et les indépendances qu’elle est censée promouvoir.
    Nous avons une belle devise républicaine : « Liberté, égalité, fraternité ». La fraternité est en recul. On le voit tous les jours. L’égalité est une utopie. La liberté se délite…fortement…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *