Saint Yves veille des nuits entières dans l’étude et la prière.

La nuit du Jeudi au Vendredi Saints, 1er et 2 avril 2021, des paroissiens de Tréguier et des Amis et Témoins de saint Yves ont imité Yves pour accompagner Jésus à Gethsémani.

Malgré des journées harassantes occupées par ses activités d’official et de recteur de paroisse, par ses visites aux malades et par le soin des pauvres, Yves passe encore de longues heures nocturnes à prier, à lire la Bible et à étudier.

Dame Pleysou, de Pestivien, veuve du seigneur Henri Carruel, chevalier, témoin 36, raconte : « Partout où il se trouvait il passait tout son temps à prier et à prêcher tant de jour que de nuit, à tel point que plusieurs fois il passait des nuits pratiquement sans dormir, et s’il s’endormait c’était un petit moment à l’approche du jour, de façon à pouvoir célébrer la messe convenablement. Cela je l’ai constaté bien des fois … »

La modeste Panthonada, témoin 40, de la paroisse de Priziac, du diocèse de Vannes, veuve de Rivallon le Jongleur dont la famille fut accueillie de longues années à Ker Martin, servit saint Yves durant des années : « Il passait ses nuits presque sans dormir, à l’écart, dans sa chambre, à étudier et à prier. Il ne s’endormait jamais en effet qu’accablé d’un trop lourd sommeil. Alors il disposait ses bras autour de sa poitrine, se courbait en avant comme sur une croix et restait assis la poitrine appuyée sur ses livres, et la tête légèrement inclinée il dormait. Je jure l’avoir vu plus d’une fois dans cette position. J’ai vu et entendu dom Yves dire chaque jour ses heures à Ker Martin, et célébrer ses messes dans la chapelle qu’il possédait là, à moins que la maladie ou quel qu’autre empêchement ne rendissent ces choses-là légitimement impossibles. Dom Yves est resté douze jours enfermé dans sa chambre, et pendant sept jours il n’a ni mangé ni bu de ce qui lui a été servi par moi ou par quelques autre membre de ma famille ou par qui que ce soit d’autre à ma connaissance. Après ces sept jours-là il sortit de sa chambre à la demande pressante de l’évêque de Tréguier que la famille de dom Yves, le croyant mort, avait prié de venir ; et il apparut en si bon état, avec un si bon visage que s’il avait mangé somptueusement chaque jour de bons repas. Je jure que j’ai vu cela se passer à cette époque-là. »

De l’Évangile selon saint Luc : « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. » Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait. Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre. Puis Jésus se releva de sa prière et rejoignit ses disciples qu’il trouva endormis, accablés de tristesse. Il leur dit : « Pourquoi dormez-vous ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. » (Lc 22 , 42-46)

Et voici qu’apparaît l’ange de la consolation, du soutien et du réconfort, qui aide Jésus à Gethsémani dans son agonie (le mot agonie en grec désigne une tristesse profonde ou encore un violent combat moral). Les pères de l’Église disent que la coupe qu’il tend à Jésus contient les prières de tous les fidèles qui, dans la nuit du Jeudi Saint au Vendredi Saint, ont veillé pour consoler le Cœur de Jésus. C’est la demande de Jésus à sainte Marguerite-Marie à Paray-Le-Monial.

Le Père Jean-Jacques Pérennès (ci-dessus), originaire de Pommerit-Jaudy, la paroisse de dame Azou du Quenquis, la mère de saint Yves,  dominicain et directeur de l’École Biblique de Jérusalem, s’est joint à notre veillée de 21h à 22h30 , il était à Gethsémani pour la veillée. Il nous a écrit : « De tout cœur dans la prière à Gethsemani avec la paroisse de Tréguier,  Guillaume et tous ceux qui se confient à notre prière. » Il y a représenté les paroissiens de Tréguier, tous les fidèles et tous les amis de saint Yves, réunis autour de Jésus pour le consoler dans Sa nuit d’Agonie.

En effet dans la nuit du Jeudi Saint au Vendredi Saint, les 1er et 2 avril 2021, plus de 70 Amis et Témoins de saint Yves, des paroissiens de Tréguier, la paroisse de saint Yves, empêchés par le couvre-feu de venir au Reposoir de leur église, se sont relayés chez eux, – nous étions au moins trois par demi-heure, parfois 8 de 19h à 7h30 du matin- , auprès de leurs reposoirs domestiques pour accompagner Jésus dans Son Agonie.

 

Sur le site de paroisse Saint-Tugdual de Tréguier : Notre nuit à Gethsémani :

https://cpsainttugdual.catholique.fr/Notre-nuit-a-Gethsemani.html

 

Faire un don au Fonds Saint-Yves :

Le Fonds Saint Yves a besoin de votre soutien !

Vous pourrez sélectionner le paiement direct par Paypal ou bien par carte bancaire. Il s’agit d’un don volontaire, il n’y a pas de tarif, chacun donne en fonction de ses possibilités. Votre don vous donnera droit à une réduction d’impôt de 66% du montant donné.

https://fonds-saintyves.fr/faire-un-don/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *