Saint Yves évoqué lors de l’ordination diaconale de Benoît Bizet dans la Meuse

L’ordination diaconale de Benoît Bizet, un temps fort dans la vie diocésaine

Après avoir effectué pendant deux ans, le temps des vacances scolaires, un stage dans la paroisse Sainte-Thérèse Bénédicte de la Croix du Pays de Stenay, Benoît Bizet, Meusien de Méligny-le-Petit, vient d’être ordonné diacre à Stenay.

Au cours d’une messe concélébrée par Mgr Gusching et une quarantaine de prêtres, assistés d’une dizaine de diacres, l’évêque a ordonné diacre Benoît Bizet, un Meusien de Méligny-le-Petit, en vue de l’ordination sacerdotale qu’il recevra l’an prochain. La cérémonie s’est déroulée dimanche en l’église Saint-Grégoire de Stenay.

Allongé sur le sol du chœur

Au début de la messe, le futur diacre prie dans l’église avec sa famille de sang, ses amis et une foule de fidèles venue l’accompagner. Puis vient le temps de l’émouvante litanie des saints. Benoît, allongé de tout son long sur le sol du chœur, s’en remet à la grâce de Dieu, tandis que la chorale diocésaine appelle une multitude de saints pour épauler et conforter l’homme dans ce choix qui engage toute sa vie.

Saint Yves de Tréguier patron des hommes de loi

Parmi ces saints, saint Yves de Tréguier. Pourquoi ce saint breton, pas bien connu en Meuse ? Tout simplement parce que Benoît, avant de prendre sa décision d’entrer dans les Ordres, se destinait au métier de juge. Saint Yves étant patron des avocats et des hommes de loi, c’est donc un clin d’œil à celui dont il avait découvert la vie et un appel à lui.

Le futur diacre a été présenté à l’évêque par le Supérieur des Carmes à Paris, où Benoît a fait ses études. « C’est, dit-il, un homme de communion, sage, sur qui l’on peut compter. Il peut faire un bon berger. »

« Te tenir à la croisée des chemins »

Avant de consacrer Benoît, l’évêque dit : « Tu vas être ordonné pour être au service de tes frères et de l’Église. Pas pour rester dans un presbytère, mais pour te tenir à la croisée des chemins, des religions, des cultures, des idées, pour offrir à tous les richesses de l’Évangile, afin que nous soyons une Église ouverte à tous, lieu d’accueil et d’écoute, de réconciliation et de conversion, lieu de renaissance et de vie. »

Après avoir reçu l’imposition des mains et l’onction avec le Saint chrême, Benoît prend place au service de l’autel.

Notre Dame des Vertus et Notre Dame de Montserrat

À la fin de l’office, le nouvel ordonné s’en remet à Notre Dame des Vertus, la Vierge de son Sud meusien natal, et à Notre Dame de Montserrat, la Vierge invoquée dans sa paroisse d’accueil, où il a effectué son stage.

Après avoir signalé que Notre Dame des Vertus « avait eu fort à faire avec lui », le nouveau diacre remercie toute l’assemblée et s’excuse, en raison de la crise sanitaire, de ne pouvoir offrir le verre de l’amitié.

 

Article de l’Est Républicain : L’ordination de Benoît Bizet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *